top of page
  • Photo du rédacteurCédric

Qu'est-ce que le référencement SEO White Hat et Black Hat ?

Dernière mise à jour : 27 févr. 2023


L’optimisation de son classement dans les moteurs de recherche peut être réalisée dans les limites ou non des principes moraux et des codes imposés par ces derniers. En résumé, on peut choisir de respecter les règles, ou au contraire de passer outre. Ces optimisations sont catégorisées sous forme de Hats (chapeaux).




Les différentes catégories de Hats


L’optimisation de son classement en White Hat (chapeau blanc) est une optimisation qui respecte au maximum les normes imposées par les moteurs de recherche. Comme celles de Google que vous pouvez retrouver ici. Le référencement Black Hat (chapeaux noirs) ignore délibérément les règles établies. Le Black Hat est aussi appelé Spamdexing.


En résumé, le White Hat opère dans le respect de ces conventions. Mais parmi ces règles il y en a qu’on peut enfreindre, et d’autres que l’on peut violer, comme le disait Morpheus.


J’ai dit ça moi ? Ah ! Oui, c’est vrai maintenant que tu le dis !


Quand on passe de ce côté obscur de la force, on devient un Black Hat. Mais derrière cette impression d’être cool... votre SEO peut en prendre un coup et vous pouvez vous retrouver banni des moteurs de recherche pour abus.


Ceux qui pratiquent ce que certains appellent le référencement "éthique" sont les White Hats (comme expliqué plus haut, les "gentils"), et ceux que certains décrivent comme des "spammeurs" sont les Black Hats (les "méchants") et utilisent le référencement "spamdexing"


Mais comme dans les films, on a des antihéros, et certains personnages qui ne sont pas forcément blancs ou noirs. Ceux qui ne sont pas irréprochables, mais qui ne sont pas trop agressifs sont appelés les Grey Hats ( chapeaux gris).


Mais il y a de nombreuses nouvelles astuces plus ou moins légales qui ont été répertoriées en plus au fil du temps. Des spécialistes ont catégorisé les différents types de pratiques et les ont classées avec différentes nuances de chapeaux (hat en anglais).



Le Black Hat : Pas de règles, pas de respect ! Le spamdexing !


Les infections logicielles :


Souvent utilisé par les pirates et autres hackers, le principe est de mettre en place un logiciel espion de type malware, adware ou viral. Avec ce type de menace, votre ordinateur devient rapidement lent. Les objectifs sont multiples. Voici quelques exemples. La liste n’est pas exhaustive.

  • Transmettre des données vous concernant (habitudes de surf sur le net)

  • Afficher des publicités intempestives qui renvoient vers le site qui vous a hameçonné

  • Simuler des visites sur le site pour augmenter virtuellement le trafic

  • Vous spammer avec des messages d’alerte vous incitant à appeler des numéros de téléphone pour des "dépannages"

  • Récupérer des informations bancaires.


Les sites de streaming gratuits pirates et téléchargement illégaux sont souvent mis en cause pour cette pratique. Bon nombre de sites à caractère pornographiques également. C’est simplement et purement interdit.


Nous avions consacré un article qui explique comment se débarrasser de ce type d’intrusion.


L’optimisation par mots-clés sans rapport avec la requête :


Ce type de SEO optimise des pages sur des mots-clés qui n’ont pas de rapport avec le contenu. On l’utilise souvent pour vendre un service qui n’est pas en rapport avec la requête initiale. Par exemple, vous tapez "pc pas cher" et vous arrivez sur un site de vente d’assurances. Donc bien que discutables, flirter avec les règles n’est pas toujours condamnable et ne vous nuit pas vraiment. Cependant, attention... Les moteurs de recherche ne sont pas dupes. Quand ils s’aperçoivent de la supercherie, vous êtes rapidement recalé.


Dans la même catégorie, il y a aussi ce que l'on appelle de manière vulgaire "pute à clic". L’idée est d’appâter l’internaute pour l’attirer sur une page avec un titre alléchant qui finalement s’avère mensonger. Par exemple "iPhone 13 gratuit" et quand vous cliquez sur le lien, il n’y a rien de gratuit.


Les splogs :


Un Splog est un blog faisant partie d’une ferme de liens dont l’unique but est d’obtenir des backlinks de manière abusive et à outrance sur du contenu volé à d’autres sites Web. D’où la nécessité de bien sécuriser ses pages. Car Google n’a pas de tribunal pour défendre vos intérêts... C’est donc une autre technique qui ignore le respect des autres.



Le Gray Hat : Les pratiques discutables


Les fermes de liens éthiques :


C’est tout simplement être le propriétaire de plusieurs blogs et faire de la production de ferme de liens, mais avec un contenu original. C'est cette nuance qui fait toute la différence avec les splogs. On peut dire que bon nombre de gens utilisent cette technique. Fait proprement et intelligemment, ce n'est pas dérangeant et cela peut être un bon moyen pour gagner des backlinks via des blogs.


Mais le maître-mot est la cohérence. Par exemple si un blog qui parle beaucoup de cinéma fait un lien vers notre site, et que c'est sans rapport logique, ce n'est pas grave. Mais si vous avez trop de liens qui sont hors sujet, c'est le meilleur moyen de se faire attraper. Ce qui est certain c'est que si c'est mal fait ou trop utilisé, Google se rendra compte de la pratique, et vous pouvez y laisser des plumes. C'est considéré comme du référencement abusif.


Le Gray Hat généraliste :


C'est un référencement à mi-chemin entre le Black et le White Hat. En résumé, il s'agit de pratique comme l'achat de backlinks, le content spinning, et l'usage abusif de mots-clés sur les pages de votre site. Acheter quelques liens vers votre site ne sera pas pénalisant, il faut rester raisonnable.


Le Gray Hat s'il n'est pas utilisé avec prudence est dangereux pour votre référencement. De plus, la tentation d'aller toujours plus loin pour gagner des places dans les requêtes est toujours présente. On a tendance à franchir les limites et même si l'on se retrouve moins rapidement identifié par les moteurs de recherche, on finit tout de même par être repéré.


L'optimisation par contenu long et riche en mots-clés :


Cette optimisation développe le contenu. Le texte de la page est long, et riche en mots-clés. Mais il est toujours uniquement destiné aux moteurs de recherche. Donc en résumé, il s'agit d'essayer de plaire à Google en lui faisant la cour. Mais les contenus sont "trop optimisés" et donc pas destinés au lecteur.


L'objectif principal est le meilleur classement possible de sa page. Finalement, c'est peu pertinent pour l'internaute. Et que faites-vous quand vous tombez sur un contenu qui vous parait peu intéressant ? Vous partez évidemment.



Le White Hat : Les pratiques éthiques


Le référencement off-site :


Ce type de référencement a pour but d'obtenir de nombreux backlinks et des mentions de marques. Généralement, on démarche des partenaires ou gens qu'on connait pour obtenir des liens. Connu également sous le nom de référencement hors pages, nous vous en avions déjà parlé plus en détail dans cet article.


C'est une pratique que nous vous recommandons. Elle est saine, et naturelle. Donc elle n'aura que des impacts bénéfiques sur votre référencement. Nous l'utilisons régulièrement pour optimiser notre référencement.


Le White Hat généraliste :


Ce référencement met en avant du contenu qui intéresse les internautes, et rend l'organisation générale du site Web facilement navigable et accessible. L'idée générale est de ne pas maximiser seulement certaines pages Web jugées dignes de figurer en tête des moteurs de recherche, mais la globalité du site. Il faut donc fournir un contenu utile et pertinent sur l'ensemble du site. C'est la méthode que nous recommandons, et que nous utilisons pour notre site Internet en plus du off-site.


Par ailleurs en créant du contenu de qualité, vous allez générer des backlinks. Un article de qualité peut être cité par des tiers. Donc vous allez impacter le off-site de manière directe.


Le White Hat de niche :


Non seulement ce type de SEO fait tout ce que fait le White Hat SEO, mais cette optimisation garantit également que les pages Web n'apparaîtront pas si elles sont hors sujet ou inutiles par rapport à votre requête.


On va donc expliquer aux moteurs de recherche de n'afficher la page que sur des mots-clés précis et non pas de manière large. Si l’on résume, il lave plus blanc que blanc comme disait Coluche. Si la pratique peut paraitre "extrême" elle n'est pas pour autant moins efficace que les autres, au contraire. Car Google et ses congénères apprécient ce qui est très très pertinent et ciblé.


Mais le problème c'est que lorsqu'on cible une audience précise, ou une niche, on réduit les possibilités de trafic élevé. Donc cette pratique est utile, mais rare, et à utiliser dans certains cas précis. Il est préférable de consulter des spécialistes du SEO pour ce type de référencement.



Pourquoi faire des classements de chapeaux ?


Premièrement, ces étiquettes aident-elles quelqu'un, et signifient-elles vraiment quelque chose ?


La question est légitime. On pourrait se dire qu'il suffit de rester du bon côté de la force. Mais pourtant... Oui, ce classement prend tout son sens pour définir votre ligne directrice et la stratégie qui va vous mener vers votre objectif.


Il est certain que les méthodes d'optimisation que nous utilisons pour grimper dans les classements des divers moteurs de recherche (SERP) nous placeraient dans la catégorie "des gentils" ou des "héros". Nous recommandons et utilisons le White Hat et occasionnellement du Grey Hat. Et nous l'utilisons pour nos clients ! Mais sommes-nous meilleurs que ceux qui utilisent les méthodes de type Black Hat ? Non pas forcément.


Prenons en exemple notre site Booster Informatique


Faire du White Hat, cela fait peut-être de nous des gens plus honnêtes et intègres, certes. Mais pas nécessairement de bien meilleurs optimiseurs.


Nous serons assurément meilleurs pour ne pas faire interdire un site Web par les moteurs de recherches, il n'y a aucun doute là-dessus. Et il va de soi que nous respectons le reste du Web de par notre éthique. Notre objectif est de perdurer et de rester bien référencés sur le long terme tout en respectant nos voisins et concurrents.


Mais qu'en est-il de l'autre "camp"? Il faut savoir que la plupart des chapeaux noirs savent pertinemment que leurs sites Web finiront par être interdits. Mais cela fait partie de leur stratégie. Il ne s'agit donc pas vraiment d'une question de force ou de faiblesse, comme les chapeaux semblent l'indiquer. Mais plus d'intérêts économiques et de durabilité qui mènent vers un objectif précis défini par le propriétaire du site.


Rappelons l'essentiel. Si l’on ne considère pas les méthodes, l'objectif principal d'un référencement est d'arriver numéro 1 devant les autres.



Non, ce n'est pas l'évolution de Gandalf !



Peut-on mélanger du White Hat et du Black Hat ?


Avant toute chose, voici plus en détail en quoi consiste l'optimisation White Hat :


  • Augmenter le nombre de mots-clés dans le message d'une manière assez naturelle.

  • Créer des titres, des méta balises, des méta descriptions, des en-têtes et des messages Alt agréables pour votre site Web

  • Établir des liens entièrement naturels entre votre site Web et des sites Web similaires.

  • Création d'un nouveau contenu Web favorable aux liens pour votre site Web.

  • Mettre en avant l'expérience utilisateur avant de plaire aux moteurs de recherche.


Comme dit précédemment, cette méthode s'inscrit sur le long terme. Les méthodes de type spamdexing cherchent plus la performance et le classement rapide pour arriver en premier sur les moteurs. Quitte à se faire bannir aussi rapidement, car les règles de bienséances auront été enfreintes. On est donc à l'opposé des valeurs du White Hat. Il est évidemment compliqué de concilier les deux.


Les services et produits de type spamdexing séduisent sans aucun doute de nombreuses personnes. Si tant est que l'on oublie le caractère peu respectueux du Black Hat, nous rappellerons que c'est l'objectif du webmaster qui détermine quelle pratique utiliser. Même si nous ne cautionnons pas certaines pratiques, il est indéniable que chaque type de nuance de chapeau a sa place sur la toile. Sauf peut-être le spamdexing par infection logicielle qui est un véritable fléau.


Cependant, ce n'est pas notre rôle de juger ce qui est bien ou non, mais celui des divers moteurs de recherche. Il faut garder à l'esprit, néanmoins, que la plupart des sites Internet n'ont pas besoin d'avoir recours à l'optimisation de type Black Hat.


Comme dit tout à l'heure, en fonction de l'objectif, il y a des avantages précis à prendre des raccourcis et à utiliser l'optimisation par le Black Hat. Finalement, c'est principalement intéressant uniquement pour augmenter de façon exceptionnelle son classement dans les résultats des moteurs de recherche en ligne (SERP) et ce dans un laps de temps relativement court.


Aucune de ces options n'est toujours la meilleure ou la plus mauvaise, elles sont simplement différentes. Mais elles sont quand même incompatibles. Seul peut être remis en cause le respect des autres.





Peut-on mélanger du White Hat et du Grey Hat ?


Si faire du Black Hat et White Hat semble assez illogique, il n'est pas impossible de concilier le White Hat et Grey Hat dans la mesure du raisonnable.


Dans l'absolu, l'achat de backlinks est monnaie courante auprès des agences de communication et autres professionnels du référencement. Bon nombre d'entre eux possèdent des fermes de liens ou des blogs qu'ils utilisent pour leurs clients. Il existe même des plateformes dédiées pour des achats de liens. Mais ces achats doivent être faits avec parcimonie. Il y a une différence entre acheter 10 liens par mois et 250 en 1 semaine.


Optimiser quelques pages avec un contenu riche pour plaire à Bing, Google, ou autres n'est pas non plus très grave, à partir du moment où ce n'est pas récurrent sur tout votre site. Et une course aux mots-clés, si c'est fait de manière assez fluide et pas trop agressive, ne sera pas pénalisée si le reste de votre site Internet est cohérent.


Finalement, le Grey Hat peut être efficace si l’on n’en abuse pas et si l’on ne franchit pas certaines limites qui se rapprochent du Black Hat. Il faut rester du bon côté quand même, afin de garder le bénéfice du doute. Mais la limite entre ce qui est bien et mauvais est parfois un peu trouble. Car dès qu'on est un peu trop agressif et qu'on se fait attraper, on peut vite le regretter si l’on s'inscrit dans une logique de durabilité.




Les risques du Black Hat sont-ils réels et en valent-ils la chandelle ?


Oui, les risques sont bien réels ! On a vu de gros sites renommés comme des petits blogs se faire bannir.


Quant à la question "le Black Hat en vaut-il la chandelle ?", tout dépend encore de l'objectif du propriétaire du site Web : veut-il des solutions rapides et des noms de domaines à jeter en échange d'une grosse récompense temporaire ? Ou veut-il une organisation stable qui demande beaucoup de temps et d'énergie, mais qui rapporte gros au fil du temps ?


Maintenant si vous vous posez la question "L'optimisation de mon site Internet par spamdexing , même partielle en vaut-elle la peine ?" la réponse est clairement non en ce qui nous concerne. Étant donné que l'on peut utiliser quelques techniques de Grey Hat de manière non agressive, dans la limite du raisonnable et sans nuire à autrui. Mais surtout parce que le Black Hat se fait toujours localiser dans un laps de temps très réduit par les moteurs de recherche. Le résultat sera une chute dans les classements voire le ban à vie.





Comment peut-on m'attraper si je dépasse les limites et quelles en sont les conséquences ?


La bonne nouvelle pour les gens qui tentent de respecter les règles, c'est que les pratiques standards du Black Hat sont rapidement identifiées. Car les moteurs de recherche ont mis au point des robots, communément appelés bots, qui scannent le Net en permanence à la recherche de nouveau contenu. Ils emploient des techniques et algorithmes pour détecter les abus ainsi qu'une bonne partie de toutes les autres pratiques et stratégies litigieuses utilisées pour du spamdexing.


Voici quelques exemples :


  • Dupliquer le contenu Web : créer de nombreux doublons de pages Web afin d'améliorer le classement des pages.

  • Le cloaking : Donner des informations ou contenus aux moteurs de recherches qui seront différents de ce qui sera montré à l'internaute.

  • Page jacking : Dupliquer une page existante bien placée dans les résultats de recherche dont on est pas propriétaire sur son site

  • L'exploitation de liens : Acheter des fermes de liens, pour multiplier des backlinks de façon non naturelle.

  • Le Content Spinning : Utilisation d'un même texte avec des synonymes pour enrichir son site Internet et dupliquer des pages Web. L'idée est de multiplier "les portes d'entrée".


Les moteurs de recherche Internet mettent fréquemment à jour les algorithmes de leurs robots afin de détecter et pénaliser le Black Hat. Et ces algorithmes évoluent très régulièrement pour contrer les nouvelles pratiques abusives.


Par exemple, autrefois, il était courant, de créer du texte caché dans les pages Web. On appelle cela le "spam par mot-clé". Ce texte permettait d'augmenter la densité des mots-clés sans produire de texte d'apparence contrefaite.


À présent ce n'est plus possible de le faire sans se faire attraper. Mais en clair, si vous souhaitiez augmenter la densité de vos expressions de recherche lors de la rédaction d'un texte, vous pouviez simplement placer une ligne de texte supplémentaire à la fin de votre paragraphe avec les mots-clés qui vous intéressent. Et ce sans ordre logique ou implémentation dans une phrase cohérente. Ensuite, vous changez la couleur de la police de caractères du message de la même couleur que le fond de la page comme ici en blanc.


Résultat : le texte disparaît. Votre nombre d'expressions de recherche augmente, mais le message visible reste le même. De nos jours, cette pratique est connue et donc est facilement détectable par ces algorithmes.


Comme expliqué précédemment, les sites Internet qui utilisent de telles techniques ne sont pas seulement identifiés comme spammer, mais ils sont également punis et souvent complètement retirés des SERPs (recherche). Si cela arrive à votre page, cela peut prendre des mois ou des années pour retrouver votre position. Elle peut même ne jamais être à nouveau référencée.


Par ailleurs, il y a un autre paramètre non négligeable à prendre en compte. Les concurrents qui peuvent vous dénoncer auprès de Google via ce formulaire. Car oui, Internet est une jungle. Et la délation n'est pas interdite, surtout en cas de concurrence déloyale.





Pour conclure


On va partir du principe que vous ne souhaitez pas un site éphémère. Donc à notre avis, vous pouvez vous en sortir sans Black Hat. Et il sera très gratifiant pour vous de grimper dans les SERPs en étant droit dans vos bottes sans utiliser du spamdexing. Le tout en mêlant un peu de Grey Hat à bon escient sans abuser.


Et si vous n'avez pas envie de le faire vous-même, il reste préférable de confier votre référencement à des professionnels qui utilisent le White Hat. Évidemment Booster Informatique peut vous aider et nous faisons partie des référenceurs blancs.


Cependant si vous ne souhaitez pas écouter nos conseils, n'oubliez pas que les concurrents et les moteurs de recherche en ligne sont extrêmement méfiants à l'égard des sites Web qui grimpent rapidement dans les requêtes. S'il s'avère que votre site Web a recours à du spamdexing, il sera sévèrement puni, voire totalement supprimé du moteur de recherche tôt ou tard.


Pour une entreprise qui cherche le succès à long terme, ce n'est pas une bonne idée de jouer avec le feu. Même si le processus du White Hat rend les indexations plus complexes. Plus chronophage, iI demande plus d'énergie et de la patience. Et il faut être conscient et accepter qu'on n'arrive pas en pole position en quelques jours en utilisant le White Hat, mais plus en quelques semaines pour ne pas dire mois. Raison pour laquelle, certains préfèrent faire appel à une agence SEO.


Mais en contrepartie de tous ces efforts, la peur de se faire sanctionner est inexistante. On ne se demande pas en permanence si son site va être pénalisé pour utilisation de spamdexing

Comments


bottom of page