top of page
  • Photo du rédacteurCédric

Windows 11 : Sa compatibilité limitée laisse de nombreux PC aux vestiaires


Windows 11 a été annoncé officiellement il y a quelques jours. Une version bêta a fuité et elle est installable sur certaines machines. Nous avons commencé à la tester et un dossier dédié arrivera prochainement pour vous la présenter. Mais avant de parler de l’OS en lui-même on va commencer par un point de détail, mais pas des moindres. Des machines pourtant relativement récentes ne seront pas compatibles.



windows 11 compatibilité


Une configuration minimale mais non minimaliste !


Pas de TPM, pas de Windows 11 !

Pour pouvoir installer le nouveau système d’exploitation du géant Microsoft, il faudra que votre machine soit équipée de TPM 2.0. (Trusted Platform Module). En quelques mots, cette option permet de crypter vos données via ce qu’on appelle le BitLocker. A l’heure actuelle, ce sont souvent les entreprises qui utilisent ces options sur leurs machines pour protéger leurs données sensibles.


Bref pas de bras pas de chocolat. Pas de TPM pas de Windows 11. Donc sachant que bon nombre de machines grand public ne sont pas équipées de ce protocole de chiffrement, ces dernières ne pourront jamais bénéficier de ce nouveau Windows 11, sauf si le géant de l’informatique revient sur ce point de détail. Mais hélas ce n’est pas le seul.

Tu as plus de 4 ans petit PC ? Tu peux aller te brosser !

Malheureusement le TPM n’est pas le seul bémol ! Les processeurs pouvant gérer l’OS vont également être limités. Seul les Pc fixes ou portables équipés d’une puce Intel de 8ème génération minimum (sortie il y a environ 4 ans maintenant) seront éligibles. Et pour les processeurs AMD, seul les Ryzen 2000 les processeurs EPYC de deuxième génération ou plus seront pris en charge.


Une incitation déguisée à changer de matériel ?


Déguisée, pas tant que ça, voire pas du tout. C’est clairement une manière de mettre les vieilles machines au placard. Mais aussi inciter les gens ayant des configurations minimalistes mais suffisantes pour de la simple bureautique à passer sur quelque chose de plus récent.


Mais nous pensons aussi qu’il s’agit d’une manière de rattraper le retard sur le concurrent Apple en matière de sécurité. Avec le Bitlocker, sans le code il ne sera plus possible de récupérer la moindre donnée. Même en essayant de brancher le disque sur une autre machine. Mais premier effet indésirable, cela va compliquer les récupérations de données sur les disques durs endommagés.


On peut se dire que ce n’est pas plus mal tout de même. Mais c’est un système à double tranchant et c’est à ce moment-là que se dessine le second effet indésirable. Car si demain vous oubliez votre code, vous perdrez tout. Sauf si comme pour la marque à la pomme, Microsoft propose sa version de l’icloud, mais là encore il faudra un code pour accéder à vos données.



compatibilité windows 11


Conclusion :


L’initiative de faire évoluer l’OS peut sembler excitante. Mais elle apporte son lot de mauvaises nouvelles. Privilégier la sécurité c’est bien. Mais c’est dommage de ne pas laisser à chacun la liberté de choisir certaines options. Et surtout, ce n’est pas très éco-responsable. Car le recyclage des machines va devenir plus délicat.


On en déduit pour l’instant que cette nouvelle version de Windows est surtout développée dans le but de nous forcer à renouveler nos PC. Fort heureusement, le support et les mises à jour pour Windows 10 seront assurés jusqu’en 2025, ce qui nous laisse encore quelques belles années pour profiter de nos « vieilles » machines


댓글


bottom of page